Yureka

 

  • Origine : Corée du Sud – 2000
  • Année VF : 2003
  • Type : Shonen
  • Genres : Aventure-Fantasy
  • Scénariste : Son Hee Jun
  • Dessinateur : Kim Yun Gyeong
  • Éditeur VO : Haksan
  • Éditeurs VF : Samji, Tokebi/Sanji
  • Nb volumes VO : 40 (En cours)
  • Nb volumes VF : 34 (Abandonné)

Âge conseillé : 8 ans et plus

Yureka

 

Oyez, oyez braves lecteurs !

 

Vous ai-je déjà dit, que je suis un fier magicien maître de classe ? Auteur du parchemin « la magie expliquée aux gens pas finauds », co-concepteur, avec Merlin, de la potion de guérison des ongles incarnés, et enfin grand joueur de Lost Saga.

Vous ignorez ce qu’est Lost Saga ?

Laissez-moi dans ce cas vous parler d’une histoire qui malgré quelques défauts, mérite tout de même d’être lu par plus de monde.

Yureka est un Manhwa (c’est à dire un manga Coréen) de Kim Youn Kyung, publié en Corée du Sud aux éditions Haksan. La série fait 41 volumes en tout, les 26 premiers volumes ont été publiés en français aux éditions Tokebi puis repris à partir du numéro 27 par les éditions Samiji. Cependant l’édition française s’est arrêtée au volume 34 de la série.

L’histoire de Yureka se passe dans un monde virtuel qui se nomme Lost Saga. Qui n’a jamais rêvé de parcourir un donjon accompagné d’un groupe de personnages tous dotés d’un certain charisme et rendant votre aventure inoubliable ?  Lotto est un gros manipulateur, Adol le faux calme, Boromir le comique de service, Aradon le beau gosse et j’en passe… Le dépassement de soi est bien présent ici car les protagonistes ou leurs rivaux parviennent toujours à utiliser ce que d’aucuns appellent le gameplay émergent à leur avantage, en plus de leur habileté naturelle qui rentre aussi en jeu. Lost Saga est en effet si bien construit et détaillé que de nombreuses règles et mécaniques de jeu effectives restent à découvrir. Petit exemple assez comique, en me relisant j’ai l’impression que ma critique peut aussi servir de « test du VRMMO Lost Saga » ce qui révèle un Manhwa pas piqué des hannetons.

Le talent de l’auteur c’est d’introduire systématiquement des personnages et des concepts intéressants de manière à rendre cohérent le monde mystérieux de Lost Saga. Cependant le Manhwa souffre d’un certain manque de lisibilité pendant certains passages. La faute à ces mêmes qualités, parfois utilisés à l’excès, ce qui rend l’histoire de temps en temps assez brouillon.

Pour conclure sur ce « jeu-livre » qu’est Yureka un point qui reste à aborder est celui du dessin qui fait certes un peu vieillot, mais qui transpire les Nekketsu des années 90 et dont la qualité, et les détails se trouvent être très corrects. Sachez fidèles lecteurs et lectrices que le menu est composé ici de personnages attachants, d’un humour décapant et très prenant, et d’un univers original.

Le saviez-vous ?

L’univers futuriste des « VRMMO » ou « Virtual Reality Massive Multiplayer Online » est ancrée depuis déjà bien longtemps dans l’imaginaire collectifs de nos amis de l’axe Japo-Sino-Coréens. En effet l’idée fantasmée d’un MMORPG où l’on pourrait se mouvoir aussi bien que la vie réelle, est répandu tellement là-bas, qu’il se trouve qu’un genre entier en littérature a pu y voir le jour. Fortement influencée par le monde des VRMMO. Si vous êtes intéressé je vous invite à aller sur des sites comme Novel-Update pour les découvrir !

Extra life café ©