• Origine : Japon – 1994
  • Type : Shônen
  • Genres : Action – Historique
  • Auteur : Watsuki Nobuhiro
  • Éditeur VO : Shueisha
  • Éditeurs VF : Glénat
  • Nb volumes VO : 28 (terminé)
  • Nb volumes VF : 28 (terminé)

Kenshin le Vagabond : l’histoire d’un samouraï pas comme les autres

 

La vie d’un homme tourmenté

 

Kenshin le Vagabond, imaginé par Watsuki Nobuhiro, nous plonge au moment où le Japon s’apprête à entrer dans l’ère Meiji. Une époque où le pays passe sans transition du Moyen Age à une plus grande industrialisation. Dans cette nouvelle société qui émerge, les vestiges de l’ancien régime disparaissent peu à peu. Parmi eux se trouvent les samouraïs qui n’ont plus aucune place et dont leur rôle est devenu moins important qu’un simple commerçant. L’économie et l’ouverture sur le reste du globe sont ce qui prime avant tout tandis que guerroyer devient du passé. De plus, le port du sabre est devenu interdit et la démocratisation des fusils et des canons rendent ces vagabonds totalement obsolètes. La voie du guerrier est en plein déclin et s’apprête à disparaître totalement pour n’être plus qu’une légende parmi tant d’autres. C’est dans ce contexte que l’on va faire la connaissance d’un de ces valeureux combattants qui errent sur les routes de ces contrées.

 

Son nom n’est autre que Kenshin et il est un grand maître dans l’art du katana. Un homme oublié de tous qui va finalement essayer de trouver sa place ici-bas. Malgré la difficulté qu’il a de vivre de par son ancien rôle, son esprit chevaleresque et son courage vont être la source d’une grande admiration de la part des gens qu’il va rencontrer. C’est d’ailleurs au cours de son périple qu’il va enfin trouver un lieu où se poser et faire la connaissance de divers individus qui vont devenir bien plus que de simples connaissances. Malheureusement, derrière sa puissance et son côté justicier, cet homme pourrait bien cacher un terrible secret. Un épais brouillard entoure ce vagabond qui est loin d’être enclin à dévoiler son histoire. Ainsi débute la nouvelle vie de ce héros qui semble tourmenter par les fantômes du passé et qui va se retrouver embarqué dans une lutte constante pour protéger son entourage et son nouveau quotidien.

 

Kenshin le Vagabond est l’une de ces licences qui sont quasiment devenues intemporelles. Une oeuvre qui a su apporter ses lettres de noblesse au genre et qui est toujours aussi efficace aujourd’hui. Le récit de cet escrimeur de renom a tout ce qu’il faut pour se graver à jamais dans l’esprit du lecteur qui savoure chaque instant passé en sa compagnie.

Un classique du shônen

 

Encore une fois, on se retrouve devant l’une des séries les plus mythiques de la sphère shônen. Kenshin fait partie de ces oeuvres qui conservent toute leur puissance peu importe les années. Tout d’abord, on peut savourer tout le travail du mangaka pour nous proposer des duels digne de ce nom. On sent vraiment cette inspiration provenant des grands films de samouraï et qui donnent naissance à des échanges de coups rythmés et grandioses. C’est dans ces instants que l’on peut assister au talent de notre héros une fois qu’il dégaine sa lame. D’ailleurs, ce dernier est la représentation parfaite du guerrier noble qui cherche à protéger la veuve et l’orphelin. Cependant, il est loin d’être aussi lisse que l’on pourrait le penser. Un protagoniste qui affiche plusieurs nuances le rendant beaucoup plus intéressant à suivre. À cela s’ajoute aussi tous les autres personnages qui gravitent autour de lui et qui sont tous très bien écrits. On prend vraiment un grand plaisir à en apprendre plus sur chacun d’eux que ce soient leurs origines, leurs motivations où même leur vision de cette société en plein mouvement.

 

De plus, ce titre est loin de se concentrer uniquement sur son aspect action. Kenshin le Vagabond est aussi un excellent récit historique qui nous décrit avec soin cette époque très importante pour le Japon. On découvre ainsi l’abandon des anciennes traditions pour le pays qui subit de nombreux bouleversements dans sa route à l’industrialisation. Une ouverture sur le reste du monde qui a de graves conséquences pour une multitude de personnes et notamment les samouraïs. Ces guerriers sont devenus des marginaux qui n’ont plus leur place sur cette terre qu’ils ont souvent défendu bec et ongles. Le lecteur se rend compte alors de tout ce que cette évolution entraîne dans la vie des différents personnages que l’on croise. Cela peut autant concerner notre héros que son entourage qui doivent essayer de s’adapter. Une véritable fenêtre sur cette période charnière pour les Japonais et qui change totalement notre regard sur la manière d’appréhender ces changements.

 

En conclusion, Kenshin le Vagabond est un titre qui va bien plus loin que le simple shônen traditionnel aux multiples valeurs morales. À travers ses différents protagonistes et les décors que l’on peut admirer, c’est une immersion très réaliste au sein d’un Japon qui entre dans une toute nouvelle ère. Une lecture aussi constructive que plaisante à suivre.

 

Kenshin n’a rien perdu de son talent

 

Il est clair que de nos jours, la nouvelle génération de shônen offre des combats bien plus spectaculaires où il est souvent question de pouvoirs. Cependant, cette oeuvre n’a rien à envier à ces récentes licences. Son action finement orchestré, l’écriture soignée de chacun des acteurs de cette pièce et les lieux que l’on explore sont autant de raisons de plonger sans hésitation dans cette aventure. Il y a une véritable réflexion qui est apporté derrière chaque confrontation et chaque rencontre. Cela découle autant du contexte que de la profondeur des différents protagonistes et antagonistes qui vont bien plus loin que le simple gentil qui doit battre le méchant. On se laisse prendre totalement au jeu concernant les objectifs de chacun et des scènes que cela engendre tout au long de ces pages. Une bouffée d’air frais qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin.

 

Ce shônen est l’un des monuments du genre et mérite amplement que l’on y jette un oeil. Si vous aimez les affrontements entre samouraïs sur fond de récit historique, alors Kenshin le Vagabond saura combler toutes vos attentes. Un titre qui peut être une très bonne porte d’entrée à l’univers du manga et qui prend son temps afin de développer chaque aspect de son histoire. Un cocktail qui marche parfaitement et qui garde toute sa saveur bien des années après. Que vous connaissiez cette licence ou que vous soyez néophyte en la matière, le plaisir sera au rendez-vous quoi qu’il arrive. Une lecture qui nous embarque dès le premier tome au sein d’une épopée incroyable et dont il est difficile de s’en défaire. C’est donc avec une joie non dissimulée que l’on vous conseille fortement de vous pencher sur cette très belle série.

 

Par Esprit Otaku

Extra life café ©