• Origine : Japon -1973
  • Type : Shonen
  • Genres : Drame, Fantastique, Aventure, Médical
  • Auteur et déssinateur:Osamu TEZUKA
  • Éditeur VO : Akita Shoten
  • Éditeurs VF : Glénat jusqu’a 12 tomes puis Asuka et Kazé
  • Nb volumes VO : 17 (terminé)
  • Nb volumes VF : 17 (terminé)
  • Adapté en animé: Black Jack TV(2004), Black Jack 21 (2006) et Black Jack Spécial (2003)

BLACK JACK

 

– Enchanté de vous rencontrer Dr.Black Jack. Je suis critique pour l’Extra Life et j’étais en train de travailler sur un îlot dans le Pacifique, lorsqu’un essai nucléaire a soudain eu lieu à proximité.

Et j’ai reçu de plein fouet les effets du souffle… Du coup si vous pouvez me rafistoler je vous en saurais gré.

– D’accord mais cela vous coûtera 300.000 €

– Mais c’est du vol !

– La décision vous appartient.

– On peut payer en 15 fois ?

« Black Jack » est le nom d’un grand médecin qui officie dans la clandestinité, demandant pour ses interventions des sommes faramineuses. De prime abord froid et distant, il se laisse parfois aller à un peu de mégalomanie de bon aloi : n’est-il pas capable, lui, Black Jack, d’arracher une vie d’entre les mains mêmes de la Grande Faucheuse ?

Le manga Black Jack dépeint la condition de médecin de manière assez particulière. Celui-ci doit-il travailler pour de l’argent ou pour sauver des vies ? Les deux sont-ils conciliables ? Que penser de l’euthanasie ? Ce portrait désabusé est parsemé ci et là, de multiples histoires pleines de toutes ces médiocrités, ces petitesses et ces grandeurs qui font de nous des êtres humains.

Il faut comprendre que grace à la patte du « dieu du manga » Osamu TEZUKA, les histoires qui vont s’enchaîner frénétiquement durant la lecture, ne souffrent d’aucuns temps morts et ce malgré la lourdeur de certains sujets traités et certains thèmes très adultes.

Quid de la fois où le docteur s’opérera lui-même pour extraire un parasite, pendant que des dingos sauvages avides de sang, rôderont tout autour de lui ? Ou encore de ce moment où notre protagoniste se fait sauver par une fille dotée d’une malformation lui procurant le visage d’une louve ? Pour la remercier il lui rendra un visage humain et séduisant… Mais pour elle tout ne se terminera pas de manière idyllique.

De plus pour l’anecdote, l’auteur TEZUKA a failli devenir médecin de profession ce qui explique le soin et la justesse apporté à la narration et au jargon médical.

En conclusion même si Black Jack est catégorisé en tant que Shônen, les codes et le ton empruntés pour ces histoires peuvent le mener à être considéré comme un Seinen (soit une histoire et une narration adulte). Et ce, sans pour autant décourager un public habitué à des lectures plus légéres.

Le saviez-vous

L’ épisode 3 de l’animé Black Jack TV, qui devait introduire un nouveau protagoniste « Largo le chien » ne sera jamais diffusé. En effet, le jour de sa programmation, un tremblement de terre tua des milliers de Japonais. Or, le scenario de cet épisode parlait justement de tremblements de terre. Pour une raison évidente, il ne sera donc jamais diffusé et ne sera même pas intégré aux DVD.

Extra life café ©